top of page
  • aborchio-fontimp

#65 Courrier - Situation des effectifs de la brigade territoriale de gendarmerie de Roquestéron.

Colonel,


Nous avons l’honneur de revenir vers vous au sujet de la situation des effectifs de la brigade territoriale de gendarmerie de Roquestéron.


Cette situation fait apparaître, comme vous le savez, un déficit d’un militaire, à ce jour, et de deux, au 1er août, au sein d’un effectif théorique de huit qui, à terme, pourrait être de six, dont un seul officier de police judiciaire en poste sur place si rien ne devait évoluer. Nous ne pouvons nous y résoudre, nous faisant en cela les porte-paroles des maires de la vallée de l’Estéron, qui nous font régulièrement part de leurs préoccupations.


La brigade ne peut pas se permettre, en effet, de « perdre » deux éléments, notamment à la veille de la saison estivale qui marque l’arrivée d’une population de passage importante, et parfois indisciplinée, sur un territoire exposé à tous les risques, accrus cette année par une sécheresse exceptionnelle laissant craindre des départs de feu, comme ce fut d’ores et déjà le cas le 2 avril dernier.


Dans cette configuration, il n’y a, de surcroît, qu’un seul officier de police judiciaire au sein de la brigade, ce qui pose de réels problèmes d’organisation, entraînant soit des périodes de travail anormalement longues soit la prise en charge des permanences depuis la brigade de Puget-Théniers. Ainsi, en termes de sécurité, l’équilibre entre deux territoires est, sinon rompu du moins fragilisé.


Dans ce contexte, après nous être entretenues avec le commandant de brigade, l’adjudant-chef Romuald Fournier, nous ne pouvons que très vivement encourager la prise en compte des demandes de mutation à la gendarmerie de Roquestéron, de deux militaires OPJ volontaires pour occuper ces postes, Aodrenn BENEC’H et Morgan CHAUVIN.


Le casernement dispose d’un logement de fonction refait à neuf par la commune, et inoccupé à ce jour, pour un postulant ; l’autre étant engagée familialement avec un sapeur-pompier également intéressé par un retour au centre de secours de la commune.


Nous savons, connaissant l’attachement particulier que vous portez à cette vallée, et votre engagement au service de la sécurité publique en général, que nous pouvons compter sur votre appui pour satisfaire ces deux demandes de mutation, combler un manque vivement ressenti au sein de la brigade de Roquestéron et pérenniser les effectifs dont le travail est unanimement apprécié par les élus et la population de ce vaste bassin de vie.


Avec notre reconnaissance anticipée nous vous prions d’agréer, Colonel, l’expression de notre très haute considération.


Patricia DEMAS Alexandra BORCHIO FONTIMP


コメント


bottom of page