• aborchio-fontimp

#9 Question écrite - Situation des hôteliers du littoral alpin

Mis à jour : avr. 22

A l'initiative de Laurence Trastour-Isnart nous avons souhaité alerter Monsieur Alain Griset, Ministre délégué chargé des Petites et Moyennes Entreprises.

Monsieur le Ministre,

Permettez-nous d’attirer votre bienveillante attention concernant la situation préoccupante des hôteliers du littoral maralpin.


Actuellement, ces hôteliers sont très fortement affectés par la crise sanitaire et les projections laissent craindre le pire. Face à une activité très réduite, avec un chiffre d’affaires en chute de 50 à 70% (selon leurs estimations de 2021-2022) l’acquittement des loyers, le remboursement à venir des Prêts Garantis par l’État, leur situation, difficile, risque de devenir intenable. Le patrimoine touristique de la Côte-d’Azur, mondialement connu et réputé, est menacé par la situation actuelle liée à la crise sanitaire. Mais des solutions existent pour améliorer cette situation alarmante.


En effet, le décret n° 2021-310 du 24 mars 2021 instituant une aide visant à compenser les coûts fixes non couverts des entreprises dont l'activité est particulièrement affectée par l'épidémie de covid-19 introduit une aide de l’État qui « peut couvrir, dans la limite de 10 millions d’euros, 70 % des charges fixes non couvertes par des contributions aux recettes des entreprises de plus de 50 salariés et 90 % pour les petites entreprises ». Cette aide concerne des secteurs avec des charges fixes qui sont très élevées. Tel est le cas par exemple le cas de l’hôtellerie de montagne. Afin de bénéficier de ladite aide, les entreprises doivent être « domiciliées dans une commune, mentionnée à l'annexe 3 du décret n°2020-371 du 30 mars 2020 ». Aussi, l’intégration des établissements hôteliers de notre littoral à ce dispositif permettrait grandement d’améliorer la situation. Cette évolution pourrait aisément se faire en prévoyant non seulement l’hôtellerie de montagne, mais aussi l’hôtellerie du littoral au décret instituant l’aide d’une part et d’autre part en intégrant les communes du littoral au dispositif.


Nous vous remercions sincèrement pour l’attention que vous voudrez bien porter à ce courrier.


Dans l’attente, nous vous prions de croire, Monsieur le Ministre, à l’expression de notre respectueuse considération. Laurence TRASTOUR-ISNART


S’associent à ce courrier :


  • Alexandra BORCHIO-FONTIMP, Sénatrice des Alpes-Maritimes

  • Marine BRENIER, Députée des Alpes-Maritimes (5e circonscription)

  • Bernard BROCHAND, Député des Alpes-Maritimes (8e circonscription)

  • Éric CIOTTI, Député des Alpes-Maritimes (2e circonscription)

  • Patricia DEMAS, Sénatrice des Alpes-Maritimes

  • Henri LEROY, Sénateur des Alpes-Maritimes

  • Éric PAUGET, Député des Alpes-Maritimes (7e circonscription)

  • Alexandra VALETTA-ARDISSON, Députée des Alpes-Maritimes (4e circonscription)