• aborchio-fontimp

#3 Question au Gouvernement - Pass sanitaire pour les remontées mécaniques



« Les remontées mécaniques seront accessibles sans pass sanitaire et donc sans limite de personnes » !

C’est ce que vous aviez déclaré, sans ambiguïté, le 30 septembre, lors d’un Congrès à Chambéry. De quoi réjouir les acteurs de la montagne après plus d’un an d’arrêt et la perte d'une part conséquente de leur chiffre d'affaires.

Quelques semaines plus tard, vous changez de pied, illustrant le « en même temps » cher à votre majorité. Vous avez déclaré il y a quelques jours concernant le pass qu’aucune décision n’était prise !

Qui croire ? Le Jean-Baptiste Lemoyne de septembre à Chambéry devant les professionnels ou celui d’octobre à Paris ?

Nous sommes le 27 octobre, la saison, vous le savez, a démarré et les professionnels ne connaissent toujours pas les conditions d’accès aux remontées mécaniques alors que vous vous étiez engagé à leur apporter des réponses claires avant la mi-octobre !

Les maires des stations de montagne, les dirigeants des remontées mécaniques sont désabusés. Ils ont, à présent, besoin de savoir de manière extrêmement claire quel sera leur fonctionnement !

Elue des Alpes-Maritimes, j’ai dans mon département 7 stations de ski dont certaines se remettent à peine de la tempête Alex. Aujourd’hui, elles attendent autre chose du Gouvernement qu’un discours contradictoire.

Elles veulent savoir où vous en êtes sur cette question, mais peut-être ne le savez-vous pas vous-même ?

J’aimerais juste vous rappeler, Monsieur le Ministre, pour vous aider à décider, que le ski est un sport d’extérieur. Je souhaiterais vous rappeler qu’avec des skis aux pieds, casqués, gantés et souvent masqués, nous sommes évidemment bien plus éloignés les uns des autres que sur une plage, dans un centre commercial ou dans une rame de métro.

Le tourisme hivernal « attend cette saison » pour rebondir. Il est las de vos atermoiements et de votre manque d’anticipation et de lisibilité qui auront décidément été les principales caractéristiques de votre gestion de crise !

Mais peut-être, préférez-vous, une fois de plus, annoncer vos décisions aux directeurs des remontées mécaniques, quelques heures avant leur mise en application ?

Monsieur le Ministre, pouvez-vous, une bonne fois pour toute, cet après-midi dans cet hémicycle, nous rassurer sur l’avenir de nos stations de ski ?

127 vues0 commentaire