• aborchio-fontimp

Les stations de ski n’ont, malheureusement, pas été épargnées par la crise sanitaire !

Leur fermeture le 15 mars dernier avait amputé la précédente saison d’hiver de 20% soit 1.8 milliard d’euros de perte financière. Même si la saison d’été s’est déroulée de manière très satisfaisante, grâce à la mobilisation des acteurs de la montagne, élus et professionnels, les enjeux de la saison d’hiver qui arrive sont d’une toute autre ampleur.

En lien avec l’Association Nationale des Maires des Stations de Montagne (ANMSM), nous souhaitons alerter le gouvernement sur l’enjeu que représente, tout particulièrement cette année, l’ouverture des stations de montagne. Une forte menace pour les emplois Les enjeux sont tout à fait considérables. La montagne l’hiver représente 10 milliards d’euros de retombées économiques et concerne 120 000 emplois directs et indirects. Tout le tissu économique, qui englobe les stations de montagne fragilisées depuis la crise, compte sur cette ouverture pour relancer l’économie locale. La reprise des classes de neige sera également cruciale car elles garantissent le taux de remplissage de la station. L’application d’un protocole sanitaire strict

Les élus le savent, le défi sera d’accueillir les vacanciers en parfaite sécurité sanitaire avec l’objectif de ne pas fermer de station. C’est la raison pour laquelle chaque acteur souhaite la mise en place d’un protocole sanitaire strict. Il faut que les tests antigéniques soient déployés en priorité sur les stations de montagne. Sécuriser en testant rapidement serait un véritable atout afin de dépister régulièrement les personnels saisonniers. Pour cela, les services de santé doivent s’organiser en lien avec les Agences Régionales de Santé (ARS) pour être capables de tester rapidement. Un personnel habilité devra être prévu pour les petites stations en zone de désertification médicale. La mise en place d’un centre d’appel pour signaler les situations à risque pourrait être une solution. Les élus de montagne attendent un signal fort pour répondre aux multiples enjeux que va représenter l’ouverture des stations cette saison.

5 vues0 commentaire