top of page
  • aborchio-fontimp

Discussion générale sur le PJL Reconstruction – post émeutes



Monsieur le Président,

Monsieur le Ministre,

Mesdames et Monsieur les Rapporteurs,

Mes chers collègues,

Écoles,

Mairies,

Commissariats,

Et bibliothèques,

Centres sociaux,

Commerces,

Ou Pharmacies,

Voici la liste non exhaustive, des bâtiments qui, lors des récentes émeutes urbaines, ont été :

- attaqués,

- dégradés,

- incendiés,

- démolis.

Élèves.

Citoyens

Maires,

Policiers, gendarmes, pompiers.

Patrons et employés.

Voici la liste cette fois des victimes de ces délinquants.

Plus de 2500 bâtiments pillés par une poignée de criminels et des millions de Français à devoir en payer l’addition !

Face à ces images de déferlement d’une violence inouïe, la Nation entière doit s’unir autour de ses forces de sécurité, de ses élus locaux et j’en passe… !

L’urgence aujourd’hui, c’est de reconstruire les bâtiments détruits et dans les meilleurs délais. C’était d’ailleurs l’objet de la proposition de loi déposée par ma collègue Sophie Primas, soutenue sans réserve par le Président du Sénat, visant à lever les obstacles en matière de règlementation de l’urbanisme.


Je me réjouis que nous ayons été entendus avec l’examen de ce projet de loi similaire et je veux saluer le travail des rapporteurs.

Pour cette raison, notre groupe Les Républicains votera bien sûr ce texte.

Pourquoi ? Parce qu’il s’agit d’une urgence économique, mais surtout d’une urgence Républicaine.

Alors, évidement, je partage l’avis de nos compatriotes : ce sont toujours les mêmes qui payent !

Mais on ne peut pas laisser des enfants sans école ou des citoyens sans service public.

N’ajoutons pas du chaos au chaos !

Il y 4 jours, nous célébrions la France. Son drapeau, son Histoire… Mais en l’état de notre société, était-ce un jour de gloire ou de défaite ?

17 atteintes aux élus ont été recensées. Les enfants d’un maire ont été attaqués à leur domicile. Il est temps de protéger ceux qui sont en première ligne et d’aggraver les peines pour les auteurs de violences à leur encontre.

Monsieur le ministre, il nous faut retrouver de l’ordre !

C’est la vocation première de l’Etat pour surmonter cette crise civique majeure. La peur ne doit pas nous affaiblir. Et l’image des feux d’artifices du 14 juillet doit symboliser notre volonté de ne jamais rien céder à quiconque ! Nous ne baisserons ni les bras, ni les yeux !

Soyons lucides : la mort récente de ce jeune homme, a servi de prétexte à ces délinquants pour saccager tout ce qui se trouvait sur leur passage. Mineurs pour beaucoup, ils ont crié leur haine de la France.


Les refus d’obtempérer surviennent, toutes les 20 minutes en France. Combien de temps allons-nous accepter cette défiance manifeste envers nos forces de l’ordre donc envers l’Etat ?


Parmi les pays d’Europe, seule la France connait de telles émeutes et ce alors que les difficultés sociales n’épargnent pas nos voisins. Notre société bascule dans l’ensauvagement.


Alors, face au délitement acté de notre République, des grands devoirs s’imposent nous :

- Rétablir une réponse pénale dissuasive avec notamment un accroissement de la capacité carcérale ;

- Abaisser la majorité pénale à 16 ans ;

- Rendre les parents des mineurs délinquants pénalement responsables ;

- Transformer notre école avec une défense affirmée de la Nation et de la laïcité ;

- Soutenir sans relâche nos forces de sécurité ;

- Remettre l’autorité au centre de notre société ;

Telles sont les propositions pour restaurer l’ordre public que nous défendons au sein des Républicains, et qui ont notamment été présentées par notre Président de Groupe, Bruno Retailleau.

Aujourd’hui, l’incendie semble maitrisé grâce au travail acharné de nos forces de sécurité et de secours. Mais jusqu’à quand ? Des zones incandescentes menacent à tout moment de s’embraser de nouveau.


N’attendons pas et soyons au rendez-vous pour ne plus subir ces violences inacceptables et en payer l’addition.

ALEXANDRA BORCHIO FONTIMP

Comments


bottom of page