• aborchio-fontimp

#41 Courrier - Baisse des heures de l’accompagnement éducatif dispensées aux écoles primaires en REP

Dernière mise à jour : il y a 7 jours

Monsieur le Ministre,


Le 15 avril dernier, le Conseil Municipal de Vallauris Golfe-Juan a adopté une motion déposée par le groupe majoritaire portant sur la baisse des heures de l’accompagnement éducatif dispensées dans les écoles primaires en REP.


Depuis 2015, l’Etat finance une « aide aux devoirs » dont bénéficient les quatre écoles élémentaires de la municipalité. Cette dernière s’inscrit dans le cadre du « Référentiel pour l’Education Prioritaire » et s’applique aux établissements scolaires situés en REP. Dans la pratique, cette aide représente environ cinq-cents heures par école. Dispensées par les enseignants entre le mois d’octobre et le mois de juin de chaque année scolaire, elles se déroulent entre 16h30 à 18h.


Cependant, cette réalité s’est vue bouleversée à la rentrée 2021/2022. En effet, ces écoles ont vu leur nombre d’heures drastiquement revu à la baisse pour tomber à cent-quarante heures par établissement. Le calcul est simple à effectuer : ce ne sont pas moins de trois-cent-soixante heures qui ont été retirées à ces élèves de Vallauris. Vous le supposerez aisément, Monsieur le Ministre, les conséquences de cette coupe injustifiée ont été immédiates ; à commencer par tous ces enfants en attente de cette aide et qui ne la recevront jamais. Face à cette réduction, les écoles ne sont plus en mesure de répondre pleinement aux demandes comme elles l’ont fait jusqu’à présent, privant ainsi un nombre significatif d’enfants du bénéfice de cette aide pourtant nécessaire au bon déroulement de leur scolarité. Les parents sont, quant à eux, laissés livrés à eux-mêmes, sans solution de secours, et pour certains dans l’incapacité d’apporter ce soutien à leurs enfants. Outre la remise en cause de l’égalité des chances provoquée par cette mesure, la situation des élèves en décrochage scolaire s’avère et s’avérera alors extrêmement préoccupante. Privés d’un levier d’action jusque-là privilégié, les enseignants se retrouvent démunis et, disons-le, désarmés face à ces enfants et leurs parents. Particulièrement inquiet quant au devenir de ces élèves, Monsieur le Maire Kevin Luciano m’a alertée afin que je me fasse le porte-voix de cette situation.


Monsieur le Ministre, alors que vous débutez vos nouvelles fonctions, le cas de la commune de Vallauris Golfe-Juan vous offre la possibilité d’envoyer un signal fort à l’ensemble des maires, des parents, des élèves et des enseignants de France : celui d’un ministre pleinement à l’écoute et prêt à revoir sa copie lorsque l’Etat manque à l’appel dans certains territoires. Afin de pallier son désengagement, il reviendrait à votre ministère de rétablir les cinq-cents heures par école dont bénéficiaient les quatre établissements élémentaires de la ville.


Je suis certaine que vous saurez considérer la situation de la commune de Vallauris Golfe-Juan et prendre la décision qui s’impose pour le bien de ces élèves.


Convaincue de l’intérêt que vous porterez à mon courrier, veuillez agréer, Monsieur le Ministre, l’expression de ma très haute considération.


ALEXANDRA BORCHIO FONTIMP --- Réponse du Ministre de l'Éducation Nationale --- Madame la Sénatrice, Vous avez appelé mon attention sur les heures d'accompagnement éducatif allouées aux écoles primaires en réseau d'éducation prioritaire de la commune de Vallauris Golfe-Juan. Attentif à l'objet de votre intervention je tiens à vous assurer de toute l'importance que j'attache au bien-être et à la réussite de tous les élèves. En 2022, le budget du ministère de l'éducation nationale et de la jeunesse reste le premier budget de l'État, en augmentation d'1,6 milliard d'euros pour la seule éducation nationale, et les emplois y sont stabilisés. Les efforts en faveur du premier degré vont se poursuivre à la rentrée 2022 malgré une baisse démographique encore considérable ( -67 000 élèves dans le premier degré public). L'école primaire se verra soutenue de façon significative grâce à la création de 1965 moyens d'enseignement pour permettre à chaque écolier dès 3 ans de bénéficier d'apprentissages renforcés sur l'ensemble du territoire et donner les mêmes chances à tous d'une scolarité réussie. Je souhaite par ailleurs attirer votre attention sur les activités pédagogiques complémentaires (APC). Ce dispositif d'accompagnement, mis en oeuvre dans toutes les écoles, s'ajoute au 24 heures hebdomadaires d'enseignement sur le temps scolaire. Organisées par les enseignants en groupes restreints, les APC offrent un large champ d'action pédagogique et permettent d'apporter aux élèves un accompagnement différencié, adapté à leurs besoins, pour susciter ou renforcer le plaisir d'apprendre. Les enseignants peuvent ainsi aider les élèves lorsqu'ils rencontrent des difficultés dans leurs apprentissages ou les accompagner dans leur travail personnel. En complément, et s'agissant de l'accompagnement aux devoirs des élèves de Vallauris Golfe-Juan, je n'ai manqué de transmettre votre correspondance à Monsieur le recteur de l'académie de Nice afin qu'il procède à l'examen de ce dossier et vous tienne directement informée de la suite qui pourra y être réservée. Je vous prie de croire, Madame la Sénatrice, à l'assurance de ma considération. Pap NDIAYE

Posts similaires

Voir tout