• aborchio-fontimp

#43 Courrier - Situation du collège de la Fontonne à Antibes

Monsieur le Recteur,


Depuis quelques jours, une certaine colère monte et résonne dans les quartiers d’Antibes et leurs alentours. D’abord silencieuse, elle s’exprime désormais à grand renfort de réseaux sociaux, de pétitions et de courriels envoyés aux élus. En effet, nombreux sont les parents, les élèves, les enseignants à ne pas comprendre votre souhait de procéder à la fermeture d’une classe de 6ème à la rentrée prochaine au sein du collège de la Fontonne.

Sensible à la situation de cette structure, je me suis rendue sur le terrain, j’ai consulté, écouté et tenté d’apaiser les craintes. A cet effet, il semblerait que quatre protestations irriguent ce réseau de colère dont l’ampleur, à ne pas douter, est en devenir. La première concerne la fermeture en tant que telle de cette classe au motif que les inscrits pour l’année scolaire 2022-2023 seraient moins nombreux. En février dernier, les prévisions d’inscription comptabilisaient 103 élèves ; un chiffre qui permettrait le maintien de quatre classes de 6ème. Or, en réduisant le nombre de classes à trois en sachant que chacune accueille 30 élèves, aucun nouvel inscrit ne pourra intégrer le collège.

La deuxième se concentre sur le refus de votre Rectorat d’accorder une dérogation à huit familles qui souhaitent inscrire leur enfant au sein de la section football. La plupart sont des licenciés du club de football AS Fontonne à Antibes. Ce refus de dérogation interroge donc et les familles se questionnent et s’inquiètent quant à l’avenir de la section sport-études qui existe depuis plus de douze ans.

Après le sport, la troisième protestation porte sur la section théâtre. Alors qu’une labellisation officielle « Classe à Horaire Aménagé Théâtre » de cette dernière permettrait à des élèves d’accéder à cette option proposée uniquement dans cet établissement, vous semblez vous refuser à l’accorder. Ce refus me laisse pour le moins songeuse puisqu’un partenariat avec Anthéa et la municipalité d’Antibes Juan-les-Pins a pourtant d’ores et déjà été entériné. Enfin, comment comprendre la non prise en compte des élèves en Unité Localisé pour l’Inclusion Scolaire porteurs de handicap dans le comptage des effectifs du collège ? Le collège de la Fontonne souffre d’un manque de place cruel pour les accueillir et les encadrer comme ces enfants le méritent.


Vous en conviendrez, Monsieur le Recteur, loin d’être anodine, cette décision aura un impact direct et concret tant sur la qualité de l’enseignement apporté à ces enfants que sur l’avenir du collège lui-même. Appauvrissant drastiquement les offres culturelles, artistiques et sportives de l’établissement, elle réduira à peau de chagrin les projets portés avec passion et détermination par les professeurs. Ainsi, que deviendront les options théâtre, football et handball ou encore celle de l’apprentissage de l’italien ? Les conditions d’apprentissage des élèves seront sans nul doute possible détériorées.

En tant que Présidente de la Commission Education du Département des Alpes-Maritimes mais également en tant que mère, je ne peux me résoudre à laisser ces parents, ces enfants et ces enseignants sans soutien ni réponse. Je sais pouvoir compter sur votre sagesse pour entendre leurs angoisses et savoir les apaiser en reconsidérant votre décision.


Je vous prie de bien vouloir agréer, Monsieur le Recteur, l'expression de ma haute considération.


Alexandra BORCHIO FONTIMP

Posts similaires

Voir tout