• aborchio-fontimp

#1 Courrier - Assassiné pour avoir enseigné !

Mis à jour : avr. 22


Courrier au Ministre de l'Intérieur

Assassiné pour avoir expliqué pendant un cours d’histoire à ses élèves l’importance de la liberté d’expression. Assassiné pour avoir pris soin de proposer à certains élèves musulmans de sortir de la classe avant de montrer les caricatures de Charlie Hebdo. Assassiné pour avoir exercé son métier de professeur.

La France a encore connu un attentat épouvantable sur son sol. Nous sommes tous profondément choqués, meurtris et tristes qu’une telle situation puisse exister au sein d’une mission fondamentale de la République, telle que l’enseignement. La réponse doit être à la hauteur. En France les enseignants qui transmettent leur savoir se font décapiter. Qui aurait un jour pu imaginer qu’un tel drame puisse se produire. Et pourtant ce n’est pas sans rappeler les multiples alertes que certains professeurs, qui exercent dans les quartiers les plus difficiles, ne cessent de faire remonter. Des altercations, des violences, des prises de position surréalistes dans certains collèges, des professeurs qui vont travailler avec la peur au ventre. Cela fait des années que la situation se dégrade sur les bancs de l’école. Jusqu’à aujourd’hui, où le pas de trop a été franchi. Il y aura un avant et un après cet assassinat. Espérons que l’après débouchera sur une réponse forte. Monsieur le Ministre vous avez annoncé ce matin vouloir dissoudre plusieurs associations dangereuses comme le Comité contre l’islamophobie en France (CCIF) ou encore l’ONG Barakacity. C’est un bon début, dommage qu’il ait fallu attendre ce drame.

Nous ne devons pas attendre un jour de plus avant de prendre des décisions essentielles et efficaces : - Il faut expulser de France les étrangers ayant commis des délits sur notre territoire - Il faut renvoyer les fichés S étrangers - Il faut déchoir de leur nationalité les ennemis de la République - Il faut fermer les mosquées prêchant l’Islam radical

Autant d’actes pour combattre la radicalisation de certains individus sur notre territoire. Nous ne pouvons plus attendre. Il est déjà trop tard. Monsieur le Ministre, quand comptez-vous prendre les mesures que tous les français attendent pour lutter efficacement contre cette menace constante !