• aborchio-fontimp

#7 Question - Consolider notre sécurité civile et valoriser le volontariat des sapeurs-pompiers

Madame Alexandra Borchio Fontimp appelle l’attention de M. le Ministre de l’Intérieur quant à la nécessité d’inscrire à l’ordre du jour du Parlement la proposition de loi visant à consolider notre modèle de sécurité civile ainsi qu’à valoriser le volontariat des sapeurs-pompiers.


Cosigné par une large majorité de députés, quel que soit leur sensibilité politique, ce texte s’appuie sur les travaux menés avec rigueur par le groupe d’étude de l’Assemblée nationale sur les sapeurs-pompiers volontaires. Trois objectifs principaux, soit trois impératifs pour la profession.


- Tout d’abord, renforcer leur rôle dans le domaine des secours et soins d’urgence aux personnes. Représentant 84% de leurs missions, la modernisation du cadre d’exercice des 253 000 sapeurs-pompiers permet de diminuer la pression opérationnelle engendrée par des situations non-urgentes de carences ambulancières. À titre illustratif, la mesure visant à substituer aux 13 numéros existants, un seul et même numéro, le 112, est une avancée indéniable et surtout réclamée par tous. Ainsi, cette réforme améliore le quotidien des sapeurs-pompiers et fluidifie de concert l’action publique dans son ensemble.

- La Mission Volontariat menée dès 2018 a fortement inspiré cette proposition de loi. Le rapport issu de ladite mission énonçait des mesures très attendues par les 198 9000 sapeurs-pompiers volontaires de notre pays. Acteurs incontestables du modèle français de sécurité civile, ils permettent de sauvegarder un lien de proximité indispensable avec la population. Ce sont eux qui, la plupart du temps, représentent les derniers vestiges d’une équité territoriale des secours dans les territoires. Cette proposition est synonyme d’embauche favorisée, d’amélioration de leur protection sociale ou encore de meilleure reconnaissance de leur fonction essentielle dans et pour notre société.

- Face aux nombreux faits divers qui illustrent tristement – et depuis de nombreuses années désormais – les attaques auxquelles doivent faire face nos sapeurs-pompiers, nous devons envoyer un message fort : Ce n’est pas tolérable, l’Etat n’accepte plus que les agents publics puissent être l’objet d’agissements d’individus violents voire primitifs. Ce fléau, dont le Sénat s’est saisi à nouveau en 2019, doit être traité avec autorité pour que la fonction de sapeurs-pompiers continue de faire rêver la future génération.


La pandémie nous a rappelé que les sapeurs-pompiers garantissent la résilience de nos territoires, permettent d’affronter les crises plurielles que nous rencontrons (terrorisme, climat, etc.). La consolidation de notre modèle de sécurité civile et l’incitation au volontariat sont un champ d’action prioritaire pour les pouvoirs publics.


Elle demande ainsi au Gouvernement d’inscrire ce cette proposition à l’ordre du jour de l’Assemblée nationale rapidement, de manière à permettre sa transmission au Sénat et son adoption définitive avant la fin de l’actuelle mandature.

794 vues0 commentaire

Formulaire d'abonnement

©2020 par Alexandra BORCHIO FONTIMP. Créé avec Wix.com