top of page
  • aborchio-fontimp

#67 Courrier - Situation préoccupante de la cascade de Végay – Commune d’Aiglun

Monsieur le Préfet,


Je veux attirer votre attention sur les difficultés rencontrées par le maire d’Aiglun, Anthony Salomone, en ce qui concerne la cascade de Végay.


Patrimoine naturel auquel est attaché la mairie mais également et surtout les habitants de ce village ainsi que ceux des alentours, il est aujourd’hui plus que menacé tant il se trouve dégradé.


Cette situation est intolérable tant d’un point de vue juridique qu’environnemental.


Symbole immuable de cette citadelle de l’eau, ce site naturel a fait et demeure encore aujourd’hui une fierté pour et dans notre département des Alpes-Maritimes.


Il est dès lors de notre devoir, représentants de l’État et parlementaires, de mettre en commun nos compétences pour garantir la pérennité de ce site, et plus particulièrement sa biodiversité.


Malheureusement et au gré des dernières années, cette cascade se meurt chaque jour un peu plus en raison de la baisse des ressources en eau. Paradoxalement, peu ou prou ne semble être fait pour la maintenir ou tout du moins en limiter les dégâts, dont les stigmates sont d’ores et déjà plus que visibles aux yeux de tous.


En effet, l’une des conséquences les plus dommageables étant l’accélération de la destruction du milieu naturel, notamment de la forêt avoisinante.


Ainsi, au moment même où la crise climatique occupe une place centrale dans les débats et cristallise aussi parfois toutes les tensions, il apparaît délicat de ne pas apporter de solutions concrètes et efficientes à cet enjeu. Qui plus est, ce site étant classé depuis 1933, cela entraine de facto l’application de plusieurs réglementations qui, à ce jour, ne le sont pourtant pas encore.


Aussi, plus que la colère, c’est désormais un sentiment de profonde tristesse qui gagne chacun des habitants. Constatant la presque mise à mort de leur joyau, ils ne cessent, par l’intermédiaire de leurs élus ou de la presse écrite locale, de faire part de leur sentiment d’être méprisés voire abandonnés par les services de l’État.


Épisodes caniculaires, sécheresse estivale et points de captage en vue d’une distribution aux villages de la vallée et à plusieurs villes du littoral sont autant d’éléments qui expliquent cet appauvrissement de la biodiversité. Je pense notamment à la disparition d’espèces végétales et animales endémiques, puisque la cascade ne possède plus qu’un débit résiduel et insuffisant.


Monsieur le Préfet, il nous faut agir vite et surtout réagir dès maintenant.

Sénatrice de ce beau territoire, je ne peux me résoudre à une telle finalité et espère attirer votre attention sur la nécessité de sauver ce patrimoine dont tous les maralpins sont tombés amoureux.


En soutien aux demandes exprimées par Monsieur le maire, il est impératif de renforcer la protection de ce site classé et urgent de mettre en place, par mesure conservatoire et durant le temps que les bureaux d’étude aient terminé leur travail, un débit réservé immédiat et temporaire aux droits des sources de Végay.


Je vous prie de bien vouloir agréer, Monsieur le Préfet, l’expression de ma haute considération.


ALEXANDRA BORCHIO FONTIMP

Comments


bottom of page