top of page
  • aborchio-fontimp

#60 Courrier - Conséquences liées à la sécheresse pour les communes sinistrées des Alpes-Maritimes

Monsieur le Ministre,


Faisant suite à la rencontre du Ministre de la Transition écologique, Christophe Béchu, ce lundi avec les préfets des sept grands bassins du pays afin de planifier les problèmes de raréfaction d'eau auxquels les territoires sont confrontés, je souhaite vous alerter sur la situation difficile dans laquelle se trouvent plusieurs maires du département des Alpes-Maritimes, et plus particulièrement leurs administrés.


J’ai déjà pu, en effet, porter cette demande auprès du préfet du département par une lettre en date du 20 septembre 2022. Ce dernier m’a, à cette occasion, indiqué que concernant l'épisode de sécheresse de l'année 2022, les demandes communales seraient instruites en fin de premier semestre 2023 par le ministère de l’Intérieur et des Outre-mer, après livraison du rapport météorologique de Météo-France sur le phénomène et des études géotechniques de moyen terme.


Monsieur le Ministre, la sécheresse est une donnée connue de tous depuis des années et l’anticipation de ses conséquences doit faire l’objet d’une attention toute particulière de la part de tous les acteurs politiques. L’actualité fleurissante nous rappelle à notre devoir de préservation de nos ressources naturelles. Si les conséquences sur la santé sont évidentes, la récurrence avérée de ces évènements climatiques suppose qu’un accompagnement continu des administrés mais aussi de leurs représentants soit assuré.


De fait, cet état de sécheresse associé à l’absence d’hydratation des sols a inévitablement engendré des dégâts conséquents pour de nombreux habitants. Inquiets pour leurs administrés, les Maires du département des Alpes-Maritimes se tiennent chaque jour, avec leurs équipes respectives, à leurs côtés pour les accompagner. Aujourd’hui, c’est vers l’État qu’ils se tournent avec l’espoir qu’une oreille attentive leur soit prêtée.


D’autant que les données de Météo-France et les récents bulletins hydrologiques de la DREAL PACA dressent un constat accablant avec 44% de déficit de précipitations entre 2021 et 2022 sur notre territoire. Pire, les niveaux des nappes phréatiques sont particulièrement bas cette année et demeurent pour bien des spécialistes inférieurs à ceux du premier semestre de 2022.


C’est pourquoi, je souhaite vous faire parvenir ces informations relatives aux collectivités qui demandent à être déclarées « communes sinistrées » au titre de la sécheresse et de la réhydratation des sols et ce conformément à la loi n° 82-600 du 13 juillet 1982.


Je vous prie de bien vouloir agréer, Monsieur le Ministre, l'expression de ma haute considération.


ALEXANDRA BORCHIO FONTIMP

Commentaires


bottom of page