top of page
  • aborchio-fontimp

#59 Question écrite - Sur l’extension de l’obligation d’enseigner la natation dès la maternelle

Dernière mise à jour : 14 mars

Madame Alexandra Borchio Fontimp interpelle le Ministre de l’Education nationale et de la Jeunesse sur l’opportunité d’étendre l’obligation d’enseigner la natation dès la maternelle.

 

L’aisance aquatique est un objectif partagé de tous tant on sait que les risques de noyade sont importants particulièrement durant l’été. Qui plus est, les effets du dérèglement climatique obligent les gouvernants à anticiper et prendre des mesures pour que dès le plus jeune âge les enfants soient dans la capacité à se débrouiller dans l’eau.

 

Le niveau des plus jeunes demeure alarmant. En effet, en 2021, les enfants de moins de 6 ans représentaient 22% des noyades. Les collégiens, quant à eux, étaient plus de la moitié à ne pas bien savoir nager en fin de 6ème. Inspirées du Plan de prévention des noyades et de développement de l’Aisance Aquatique présenté par le Gouvernement et l’Agence Nationale du Sport en 2019, des mesures ont été prises comme la mise en place de stages d’apprentissage à l’aisance aquatique de 4 à 6 ans ou la rénovation lourde des piscines.

 

Cet enjeu doit s’inscrire évidement dans une politique plus globale, c’est pourquoi aucune solution ne doit être exclue pour mettre fin à ce fléau. Par conséquent, étendre l’obligation de débuter l’enseignement de la natation dès la maternelle peut être une mesure intéressante qui ne pourra que produire des effets positifs dans tous les cas.

 

Ainsi, Madame Borchio Fontimp souhaite connaitre la position du Gouvernement sur cette question.

 

ALEXANDRA BORCHIO FONTIMP


-----


Réponse de Mme la ministre de l'éducation nationale et de la jeunesse le 14/03/2024


L'enseignement de la natation à l'École est une priorité. Les politiques en faveur de la maitrise de la nage et de la lutte contre les noyades sont traduites par différentes actions déjà engagées, autant par le ministère de l'éducation nationale et de la jeunesse que par le ministère des sports et des jeux Olympiques et Paralympiques. L'École apporte notamment une contribution majeure à l'acquisition de l'aisance aquatique et du savoir nager. La note de service du 28 février 2022 a pour objet de définir les conditions de l'acquisition par les élèves, dès leur plus jeune âge, d'une aisance suffisante pour évoluer en sécurité dans le milieu aquatique. La programmation de plusieurs séquences réparties dans les cycles d'enseignement dès l'école maternelle y est fortement recommandée, pour l'acquisition des connaissances et des compétences liées au savoir-nager. Pour suivre la mise en oeuvre de cette politique ambitieuse, une enquête nationale a été initié en 2021. L'enquête nationale annuelle de 2023 indique qu'à l'entrée en 6e au moins 2/3 des élèves sont identifiés comme nageurs, et permet de stabiliser un taux de réussite du savoir nager à la fin de 6e de l'ordre de 82,9 %. La contribution de l'aisance aquatique est essentielle dans le parcours de réussite des élèves pour l'obtention de l'attestation du savoir nager. Dans le cadre de l'année olympique et paralympique et de son héritage, les académies seront sollicitées pour élaborer un plan d'action et de suivi « natation » incluant l'aisance aquatique dès l'école maternelle.

Bình luận


bottom of page